Since 2011 Paris - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP).
Singing studies (Masters 2nd year) in the class of Peggy Bouveret

2009 Paris - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP).
Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) – Bachelor’s degree,with disctinction

2007 (Paris - École Normale de Musique de Paris)
Diplôme d'Exécution with a unanimous vote of the jury.

2006 London - The Associated Board of the Royal Schools of Music (ABRSM).
Singing Performance Diploma

2005-2006 Toulouse - Centre d'Etudes Supérieures de Musique et de Danse (CESMD)
Diplôme d'Exécution with a unanimous vote of the jury.

2005 Lagos - University de Lagos.
Bachelor of Science (B.Sc.) degree in Cell Biology and Genetics (with honours)

2003 Lagos – The Musical Society of Nigeria (MUSON) School of Music
Grade 8 Singing (with Distinction)


BIOGRAPHIE



 

OMO BELLO

SOPRANO


 

Après une formation universitaire en biologie cellulaire et génétique au Nigeria, la soprano franco-nigériane Omo Bello étudie au Conservatoire de Paris - CNSMDP, avec Peggy Bouveret. Diplômée de l’Associated Board of the Royal Schools of Music (ABRSM) de Londres, Omo Bello a notamment bénéficié des conseils de Michel Wolkowitsky, Jorge Chaminé, Teresa Berganza, Thomas Quasthoff et Grace Bumbry. En 2014, elle est nommée aux Victoires de la musique classique, dans la catégorie « Révélation lyrique de l’année », et elle remporte le Concours international de Paris en gagnant le 1er prix, le prix d’opéra français et le prix du public. En 2013, le prix prestigieux Arca d’Oro 2013 lui est discerné en Italie, dans la catégorie « Jeune Talents ». Elle y gagne le 1er Prix Luciano Pavarotti Giovani en 2010 (ainsi célébrée par le critique italien Gianni Gori comme «un talent d'or!») et le 1er prix Anselmo Colzani en 2011. Elle devient lauréate de la Fondation Cziffra en 2011.

En 2006, elle fait ses débuts à Toulouse dans le rôle de Barbarina Le Nozze di Figaro sous la direction artistique de Gabriel Bacquier. Elle interprète ensuite les rôles de Solis Magdalena de Villa-Lobos au Théâtre du Châtelet, La Jeune Femme d’Hara Kei Soie d’Yves Prin qu’elle crée au Théâtre du Rond-Point, Erste Dame Die Zauberflöte et Female Chorus The Rape of Lucretia de Britten avec le CNSM de Paris, Silvia L’Isola Disabitata de Manuel Garcia à l’Auditorium du CNR de Nice, Eurydice Orphée et Eurydice de Glück à l’Opéra de Saint Petersbourg.

Elle se produit en récital dans de nombreux festivals en France et à l’étranger. Omo Bello a interprété le rôle de Contessa Le Nozze di Figaro au Festival de Verbier 2012. En 2012/13 elle chante ce même rôle de Contessa Le Nozze di Figaro en tournée avec l'Opéra national de Montpellier. Elle fait ses débuts dans les rôles de Juliette Roméo et Juliette de Gounod en tournée avec l'Opéra de Tours, Jeanne La Vivandière de Benjamin Godard au Festival de Radio France et Montpellier. Elle se produit avec l'orchestre philharmonique de Radio France, l'orchestre de chambre de Paris, l’orchestre national de France et l’orchestre de Paris. Son premier album, Des Knaben Wunderhorn de Mahler est distribué mondialement par Harmonia Mundi.

De 2007 à 2011, Omo Bello est l’invitée privilégiée du Festival Operabuja au Nigéria, un projet ambitieux qui vise à construire un conservatoire au Nigéria. Elle s’y engage en tant qu’artiste pour promouvoir la musique classique. Elle met également son talent au service d’associations de recherche médicale comme l’Hôpital 2000, l'association pour la recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique et Les Enfants de Kédougou en donnant des concerts de soutien ou en se produisant dans des maisons de retraites.

En 2013/14, elle fait ses débuts dans le rôle de Donna Anna Don Giovanni de Mozart à l'Opéra de Tours et à l'Opéra de Reims et Elvira L'Italiana in Algeri de Rossini au Théâtre des Champs Elysées. En concert, elle chante Egmont de Beethoven au Théâtre des Champs Elysées et elle enregistre des célèbres airs lors du « Grand Concert de Noël » de l’orchestre philharmonique de Radio France, diffusé sur France 3 à 2 millions de spectateurs le 25 décembre 2013. En 2014/15, elle va faire une tournée de récitals « Bel canto d’hier et d’aujourd’hui » dans les grandes salles de concerts à travers l’Europe (du Barbican Centre à Londres au Musikverein à Vienne, en passant par les BOZAR à Bruxelle, le Concertgebouw à Amsterdam etc…), dans le cadre du programme « ECHO Rising Stars » mené par la Cité de la Musique de Paris. Elle va faire ses débuts à la Philharmonie de Paris, et le Royal Albert Hall de Londres dans les rôles de La Pastourelle, La Chouette and Le Chauve Souris L’Enfant et les sortilèges de Ravel, sous la direction de Esa Pekka-Salonen et elle fera ses débuts dans le rôle de Télaïre dans une nouvelle production de Castor et Pollux de Rameau pour l’ouverture de la saison 2014/15 du Théâtre des Champs Elysées.

Elle était soutenue par la Fondation Bettencourt-Schueller. Elle est également ambassadrice de bonne volonté du Rotary International.